Les erreurs des recruteurs qui donnent mauvaise mine à votre Marque Employeur

Les erreurs des recruteurs qui donnent mauvaise mine à votre Marque Employeur

~

Nous avons tous lu ou entendu des histoires détestables de recrutement. Le candidat arrive en short ou la candidate tient des propos complètement farfelus, etc. – ce qui exaspère les recruteurs (et il y a de quoi). Ces erreurs sont sources d’inspiration pour de nombreux « Conseils aux candidats : toutes les choses à ne pas faire en entretien » recensant l’ensemble de ces ignominies sous forme d’article.
Mais ce que les gens ont tendance à oublier c’est que les recruteurs peuvent aussi faire des erreurs….

Dernièrement, je suis tombée sur un article du Gawker – « I’ll Make 250K This Year, While You’re Unemployed LOL’: Monster.com Recruiting Goes Horribly Wrong » – relatant l’historique des e-mails entre un recruteur indépendant et un demandeur d’emploi. Après plusieurs échanges d’e-mails, le recruteur s’emporte, optant pour des insultes mesquines et des injures à l’égard du candidat tout à fait innocent mais pas si naïf qu’on pourrait le croire… Pour en savoir plus : Cliquez ici.

Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres…

 

En tant que recruteurs, vous me direz surement que les candidats sont bien pires. Mais malgré tout le respect que je vous dois, quand un candidat joue la mauvaise carte en entretien, il perd juste une offre d’emploi. Vous, c’est pire.

Avoir un mauvais comportement pour un recruteur peut avoir de graves conséquences.
Ce même candidat mécontent partagera son expérience auprès de son réseau, ce qui peut gravement nuire à votre réputation mais également détourner les candidats potentiels de votre promesse de Marque Employeur. Comme nous le savons, la plupart des gens ont plus tendance à être plus bruyant quand ils sont mécontents (mentalité française ?). Ils n’hésiteront pas à faire voler les critiques via le bouche à oreille, mais aussi via les réseaux sociaux. Et qui sait combien ces propos là peuvent être violents. L’utilisation de ce dernier canal est très mesquine étant donné que la terre entière peut y avoir accès, que ces propos peuvent être partagés et recensés par la suite sur les moteurs de recherche.

Dans l’ensemble, il faut se l’avouer les recruteurs sont plutôt perdants en comparaison des candidats. D’une part, vous en prendrez pour votre grade et d’autre part, votre Marque Employeur en prendra un sacré coup, croulera sous les critiques et savoir si celle-ci pourra-t-elle être « réparable » à 100%.

Les employeurs, les recruteurs ne se rendent peut-être pas compte de l’ampleur des dégâts que les erreurs d’embauche peuvent causer sur leur Marque Employeur. Dans tous les cas, faire preuve de courtoisie et de respect devrait être une base dans les processus de recrutement – que ce soit dans un sens comme dans l’autre.

 

Voici les 3 erreurs de recrutement les plus fréquentes à éviter :

Manque de reconnaissance et de politesse
Quand le candidat envoie un e-mail de candidature, il arrive souvent que le recruteur ne prenne même pas la peine de lui répondre. Parfois il fait un effort et lui envoie un simple mail en lui signalant qu’il a bien reçu son CV et sa lettre de motivation. Et après ? Ne serait-il pas courtois de lui envoyer une réponse claire et concise en remerciant le candidat de son intérêt et de l’informer du processus de recrutement ? Des choses simples mais fortement négligées qui font toute la différence. Certains me diront qu’ils n’ont point le temps ni la patience de le faire, mais cela serait l’équivalent de ne pas dire « bonjour » d’un geste ou d’une parole le matin car on est en retard : de l’impolitesse qui salit votre image.

Négliger leurs temps et efforts consacrés à votre égard
Quand les candidats se rendent à un entretien, ils prennent la peine d’arriver en avance, d’être présentable, connaisse l’entreprise et ont pris connaissance de l’offre d’emploi. Dans la logique des choses, on attendrait la même chose de la part des recruteurs. Bien sûr un imprévu peu subvenir – dans un camp comme dans l’autre – il suffit juste de le signaler le plus à l’avance possible. Par contre que le recruteur ne soit pas un minimum présentable (ce qui est rarement pardonné aux candidats) et qu’il n’ait pas pris connaissance du CV du candidat (dans le cas du postulant, on vous invite à aller voir ailleurs), ce n’est pas acceptable. N’oubliez pas qu’en tant que recruteurs, vous offrez du travail. Considérez alors vos candidats comme des clients, des « consommateurs d’emplois ».

Les faire tourner en bourrique
La plupart du temps, les candidats reçoivent des e-mails ou passent des entretiens qui ne font l’objet d’aucun suivi. Tendance exhaustive et totalement incorrecte n’est-ce pas ? Pourtant les recruteurs en raffolent. Il est vrai que parfois les recruteurs peuvent être dépendants du bon vouloir d’un autre personnage de l’entreprise – plus ou moins élevé hiérarchiquement. Dans ce cas là, si vous n’êtes pas apte à leur fournir un « oui » ou un « non » directement, assurez-vous de les tenir un minimum au courant. Soyez franc et direct. Personne n’aime perdre son temps ou espérer pour un rien.

 

Les employeurs et recruteurs doivent garder à l’esprit que le respect est une rue à double sens. Même si les candidats peuvent être odieux, ne vous laissez pas entrainer sur ce terrain de jeux, vous en serez malheureusement perdant. La loi du Talion – « Oeil pour œil, dent pour dent » n’est et ne sera jamais la meilleure des solutions pour votre image et celle de votre Marque Employeur.

~

10 réflexions sur “Les erreurs des recruteurs qui donnent mauvaise mine à votre Marque Employeur

  1. Bonjour,

    Etant recruteur, je ne peux que être d’accord avec vous ! Pour moi c’est la base du recrutement : Candidat et recruteur doivent être sur le même pied d’égalité, sinon il n’y a pas de confiance qui puisse s’installer.

    Malheureusement ce n’est pas la pensée de tous et c’est plutot regrettable car un entretien détendu est toujours plus intéressant que l’inverse, et pour les deux parties !

    En tout cas merci pour cet article.

    Jesse

  2. Pingback: Les erreurs des recruteurs qui donnent mauvaise mine à votre Marque Employeur | Marque employeur, marketing RH et management | Scoop.it

  3. Pingback: Les erreurs des recruteurs qui donnent mauvaise mine à votre Marque Employeur | RH 2.0 cyril bladier | Scoop.it

  4. Pingback: Recrutement - marque employeur | Pearltrees

  5. Pingback: Les réseaux sociaux : créateurs ou tueurs de réputation d’entreprise ? « La Marque Employeur à la French Touch

  6. Pingback: Comment recruter via un blog ? « La Marque Employeur à la French Touch

  7. Pingback: Les Recruteurs au secours de la Marque Employeur | La Marque Employeur à la French Touch

  8. Pingback: Les Recruteurs au secours de la Marque Employeur | ZiDCard.com - Blog

  9. Pingback: Les erreurs des recruteurs qui donnent mauvaise...

  10. Pingback: Les erreurs des recruteurs qui donnent mauvaise...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s