Guide de survie aux jeunes diplômés pour leur recherche d’emploi

Guide de survie aux jeunes diplômés pour leur recherche d’emploi

Débarquer sur le marché du travail et découvrir la gravité de la situation actuelle est loin d’être une partie de plaisir. Mais quand vous êtes un étudiant « innocent et naïf » et que vous pensiez que vos diplômes vous sauveraient la mise, les choses se compliquent.

Certains s’en sortiront mieux que d’autres, en étant embauchés à la suite de leur stage de fin d’études, par exemple. D’autres feront appel à leur réseau personnel (je dis bien « personnel » car en sortant de ces études notre réseau professionnel n’est pas des plus fournis) et vous penserez très fort que c’est injuste. Et oui ça l’est. Mais si vous étiez à leurs places, auriez-vous assez d’orgueil pour ne faire exactement la même chose ? Si cela peut vous consoler, le piston ne marche pas à tous les coups cela dit.

Mais je ne suis pas là pour vous expliquer que vous êtes moins chanceux qu’un autre, que la vie n’est pas faite comme on le voudrait. Je suis là pour vous donner un coup de pouce, vous donner des petites astuces pour garder la tête hors de l’eau et ne pas désespérer comme d’autres l’on fait – comme je l’ai fait.

 

Savoir s’entourer des bonnes personnes
N’avez-vous jamais eu de personnes que vous admirez ? Des gens qui vous poussent de l’avant ? Sœur, frère, meilleur ami, mentor, peu importe qui ils sont, ni comment vous les appelez. Vous devez vous rapprochez d’eux, leur demander conseils. Je ne vous dis pas qu’ils vous offriront un job, ni qu’ils répondront à l’ensemble de vos questions, mais ils vous aideront à avancer. Des astuces, des conseils, tout est bon à prendre – surtout venant d’une personne qui est une source d’inspiration pour vous. Vous verrez, cela vous motivera et votre taux d’optimiste gagnera en pourcentage.

Savoir dire oui et non à un petit verre
Quand vous déprimez, quand le ras le bol général se fait sentir – souvent ce qui arrive lors d’une recherche d’emploi – certains se coupent de leur environnement social et d’autres en abusent. Vous aurez le cliché « Bah dis donc… tu viens plus aux soirées » et celui de « tu n’as pas autres choses à faire qu’à te saouler tous les jours ? ». En effet, de façon quelque peu exagérée, cela donne ça. Il faut trouver un juste milieu. Rien ne vous empêche de sortir le week-end pour vous changer les idées et décompresser. Mais par contre fuir la réalité des choses en sortant à tort et à travers ne vous donnera pas de si tôt un emploi.

Savoir manger correctement
Encore un autre cas extrême : soit vous allez vous jeter comme un boulimique sur la nourriture pour combler un manque (et oui, sans emploi, on peut se sentir coupé du monde) soit, à ne pas vouloir décrocher, vous n’allez rien manger. Cela n’arrive pas à tout le monde et je dirais que j’ai eu de la chance de ne pas vivre seule, soit j’aurai roulé en moins de deux, soit on m’aurait retrouvé toute sèche. Vous savez, être bien dans ses baskets est important pour le moral alors ne négligez pas votre santé pour une « simple » recherche d’emploi. Comme dirait ma môman « tu ne joues pas ta vie ».

Savoir ne pas être une loque
« Un esprit sain dans un corps sain ». Vous me direz qu’il est difficile de chercher un emploi en courant ou en faisant du vélo. Mais un petit break pour vous défouler au moins 20 minutes par jour ne vous ferait pas de mal et vous éviterait de commettre des erreurs bêtes. Comme aller boire un verre avec un ami, regarder un film, le sport peut vous faire décompresser et vous apporter des idées nouvelles. N’oubliez pas d’avoir un équilibre de vie. Restez non-stop devant un pc 24h/24 vous offrira uniquement un mal de dos épouvantable… et croyez-moi ce n’est pas agréable !

Savoir s’organiser
« Je ferai ça demain », « Je le ferai après », etc. Comme dirait le dicton : « Ne remets jamais à demain ce qui tu peux faire le jour-même ». On prévoit toujours de faire des choses, puis au final on ne les fait pas pour une raison X. Par exemple, pour éviter de perdre votre temps sur Facebook ou devant une série dont vous êtes accro (et oui on est tous pareil) vous devez vous faire des petits plannings plus ou moins flexibles. Mettez votre réveil, établissez vos activités personnelles (sport, sortie, temps consacré sur les réseaux sociaux, etc.) et vos activités professionnelles (envoi de candidatures, tri d’e-mails, relances écrites/téléphoniques, etc.). Changez de timing pour éviter de tomber dans la routine et surtout, de devenir dingue. Ce n’est pas uniquement lors de vos exercices d’audit qu’on emploie l’aspect qualitatif et quantitatif, cela peut s’appliquer à votre journée de recherche d’emploi. Apprenez à gérer de manière stratégique votre temps, en sachant que vous n’êtes productif que durant 20% de votre journée (et oui, maintenant la loi Pareto, appelée aussi la loi des 20/80 prend du sens pour vous).

Savoir s’informer et s’adapter
A l’heure actuelle, vous avez toutes les informations à portée de main : le nom des entreprises qui recrutent le plus, les secteurs de pointe, les attentes des recruteurs, etc. Tout. Renseignez-vous et sachez vous adapter aux offres du marché de l’emploi. Restez ouvert à toutes sortes d’opportunités, même si cela n’est pas LE job ou même LA compagnie dont vous rêviez, même si cela n’est qu’un CDD au lieu d’un CDI. Observez les évolutions, comprenez les, tirez-en le meilleur des profits mais ne les subissez pas. Restez un maximum optimiste. Si la recherche d’emploi était si facile, ça se saurait et des personnes (comme moi) n’écriraient pas de tels articles pour vous aider. Le marché est dur d’accès et ne fait que changer. Certes il faut se démarquer, apporter des idées nouvelles mais en premier lieu : vous insérer.

 

Cette liste est loin d’être exhaustive et chaque personne réagit différemment durant une recherche d’emploi – plus ou moins longue. Je vous dirais que c’est une affaire de chance malgré le fait que vous vous y mettiez à 100% malheureusement. La crise est palpable et les jeunes sont les plus touchés (1 jeune sur 4 est au chômage). Mais la roue tourne, les efforts payent… alors gardez le sourire et restez optimiste !

Une réflexion sur “Guide de survie aux jeunes diplômés pour leur recherche d’emploi

  1. Bravo pour le pertinence et l’impertinence des propos ! Bravo pour la liberté de votre style et pour vos connaissances…Oui, ça fait beaucoup de bravo…mais j’ai beaucoup de plaisir a vous lire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s