Rentrée 2013 : Les dernières tendances en Marque Employeur

Marque employeur investissement

Et voilà les vacances sont finies – il est l’heure de nous remettre au travail (enfin je parle pour vous, je n’ai pas eu de vacances ;)) !

Pour ne pas trop vous assommer, je vous propose de vous bercer sur l’air d’une étude menée par l’EBI (Employer Branding International) dans plus de 16 pays entre novembre 2012 et février 2013.

Cette étude a été mise en œuvre afin d’aider les dirigeants à comprendre les différences locales en matière d’emploi et les éléments-clé qui influent sur le succès de la stratégie de Marque Employeur dans les entreprises nationales et internationales.

 

 

De réels investissements malgré une crise certaine

 

La fin de la crise en prévision – Bien que les perspectives économiques demeurent incertaines (voire désastreuses) dans de nombreux pays, certaines entreprises continuent à investir dans leur stratégie de Marque Employeur – 39% des entreprises prévoient même d’augmenter leurs investissements dans les années à venir. Fait intéressant à noter en parallèle : parmi les 3000 organisations interrogées, 57 % prévoit une phase de croissance et seulement 7 % ont déclaré une baisse de leur business.

Les facteurs-clé d’influence – Il n’est point surprenant de voir que la plupart des entreprises interrogées (41%) choisissent la problématique économique comme étant le facteur ayant le plus fort impact sur leur organisation à court terme. Toutefois, la capacité des employés (18%) occupe la deuxième place avec la pénurie de talents (15%) comme principaux enjeux auxquels leur firme doit faire face.

Marque employeur investissement

Selon Brett Minchington, Président et PDG de Employer Brand International :

« La science et la pratique de la Marque Employeur continue d’évoluer et des géants de l’industrie tels que Linkedin et Randstad mènent également des recherches mondiales sur ce sujet. La Marque Employeur éveille les intérêts, non seulement dans les pays développés, mais aussi dans les pays émergeants où les prévisions de croissance semblent plus positives pour les prochaines années à venir. Nous continuons également de voir des entreprises comme Adidas, HSBC, Google, Siemens et Unilever créer des fonctions dédiées à la Marque d’Employeur au sein de leur entreprise – preuve de la nécessité de mettre davantage l’accent sur la Marque Employeur face à la pénurie des talents. »

« Les résultats de recherches dans des pays tels que la Russie, l’Ukraine, la Pologne et la Biélorussie suggèrent que les entreprises prévoyant une certaine croissance de leur Marque, bénéficieraient d’une meilleure compréhension des différences locales clé des candidats et employés – comparés aux Etats-Unis, Canada, Australie et Nouvelle Zélande » a-t-il également déclaré.

 

 

Les RH, Rois d’une thématique de plus en plus stratégique

 

Les RH, winners de la Marque Employeur – Concernant la question de savoir qui est le propriétaire de la stratégie de Marque Employeur, l’étude montre qu’il existe diverses possibilités. En effet, même si le Département des Ressources Humaines arrive encore (et toujours) en tête à 37%, la Direction Générale (18%) arrive en seconde place, suivie du Département Marketing (14%), des Exécutifs (12%) puis des équipes multifacettes constituées de Communicants, Marketers et RH (11%).

Mais la Direction s’invite… – L’étude démontre que de plus en plus de PDG (46%) se préoccupent stratégiquement de la Marque Employeur, laissant ainsi aux équipes des Ressources Humaines principalement le soin de l’opérationnel. Cette évolution démontre (encore une fois) la valeur de la Marque Employeur comme élément stratégique de l’entreprise.

Un alignement stratégique nécessaire – Vivre les valeurs de l’entreprise ne doit pas être basé sur de la rhétorique. Cette hypothèse est étayée par les conclusions de l’enquête avec 60% des répondants qui ont indiqué que leur stratégie de Marque Employeur se révèle être alignée avec leurs valeurs, et 59% avec leur vision et missions. 47% déclarent également aligner leur stratégie de Marque Employeur avec leur stratégie organisationnelle.

Un impact global sur l’entreprise – La stratégie de Marque Employeur démontre un fort impact dans les entreprises au niveau de la communication (63%), du recrutement et de l’intégration (53%), du développement personnel (43%) et de la gestion des talents (30%).

 

 

La recherche du candidat idéal, toujours d’actualité

 

Retour sur les attentes des employeurs – L’étude a révélé que les principales qualités recherchées par une entreprise auprès d’un candidat sont : l’orientation-client (63%), de bonnes compétences en communication (59%), le travail d’équipe (51%), puis le côté innovateur et créatif (39%). Les aspects les moins recherchés sont la tolérance au risque (8%) et les compétences axées sur la Diversité (9%).

L’optimisation du capital humain au cœur des problématiques – La non-optimisation des Talents (au sens large) est une des principales problématiques impactant de plein fouet la capacité pour une entreprise d’exploiter une croissance d’opportunités sans précédent. Les éléments soulignés qui pourraient amener à répondre de ce problème sont : un environnement collaboratif (48%), l’engagement pour le développement des employés (36%), une culture innovante (36%), et une entreprise en pleine croissance (35%).

Des talents et compétences de plus en plus durs à trouver – Les difficultés de recrutement selon les pays sont très variées. La première étant de trouver LE bon candidat (29%), suivie de l’incapacité de répondre aux attentes salariales des talents (28%), et la non-optimisation du site carrières (26%) et la non-efficacité des démarches de recrutement sur les médias sociaux (26%).

 

 

Communication : des vertes et des pas mûres

 

L’usage des réseaux sociaux en entreprise n’est plus tabou – La rapide adoption des médias sociaux au cours des dernières années a eu un impact significatif sur le lieu de travail. Les entreprises qui bloquent l’accès aux plateformes sociales telles que Facebook, LinkedIn et Twitter le font à leurs risques et périls. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, 69% des entreprises permettent désormais aux employés d’utiliser les médias sociaux pendant les heures de travail. Cependant 14% des entreprises continuent de bloquer l’accès et 13% offrent un accès restreint pendant des plages horaires spécifiques.

Les job boards en chute libre – Les entreprises possèdent désormais un large panel de supports de communication afin de délivrer leur promesse de Marque Employeur et d’optimiser leur recrutement. La question reste de savoir lequel de ces canaux va offrir le meilleur retour sur investissement en termes de recrutement. En 2013, on en discerne 3 principaux : la recommandation de l’interne (26%), les médias sociaux (24%) et le site carrières (20%). A noter ici, une chute vertigineuse pour les job boards avec seulement 11% de retour.

Pour de plus amples informations, ou bien encore pour obtenir une copie complète du rapport, rendez-vous directement sur le site de l’éditeur : www.collectivelearningaustralia.com

 

 

Brett Minchington Masterclass 2012

Depuis 2007, Brett Minchington a conseillé un nombre exorbitant de dirigeants dans plus de 50 pays et continu à dire qu’il n’est pas tellement question de « Talent Crisis » mais plutôt de « Matching Crisis ». En effet, il y a désormais plus de 7 milliards de personnes sur la planète, et si vous n’êtes pas capable de trouver le Talent pour répondre à vos exigences, alors peut-être qu’il serait temps de penser à changer de business model.

Un grand merci à Brett, grand Stratège Australien en Marque Employeur pour le partage de cette étude – Une personne adorable et passionnée comme il en devient si souvent rare d’en croiser !

Au passage, il vient de sortir un nouveau livre sur notre thématique-phare – intitulé « Employer Branding & the new world@work », il va sans dire que je vous le recommande😉 !

« Read about how companies are addressing the challenges of the ‘bigger picture workforce trends’ (including global employment forecast, talent mismatch, doing more for less and rising inequality, geographic mismatch, youth unemployment and quality of education) and how employer branding will play a pivotal role in driving economic prospects in not only developed economies but in emerging markets where growth prospects look more promising in the coming years.
Whether you’re just starting out or well advanced with your employer brand strategy, leaders across all industries will benefit from Brett Minchington’s strategic guidance supported by industry proven frameworks, research methodologies, strategies and tools to develop, implement and manage a best-in-class employer brand strategy.»

employer branding book brett minchington
Auteur : Anne Pestel

Une réflexion sur “Rentrée 2013 : Les dernières tendances en Marque Employeur

  1. Pingback: Rentrée 2013 : Les dernières tend...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s